Voilà une nouvelle pouvant remettre en cause les desideratas occidentaux d’attaquer la Syrie en vue de lui « faire payer » pour une probable attaque chimique.

C’est bien ce que nous redoutions dans notre dernier article : que l’absence d’observateurs neutres puisse être propice pour des manipulations de la part des diverses parties dans le conflit syrien.

Cela se serait avéré, en témoigne le reporter Riam Dalati de la BBC sur Twitter : des rebelles auraient truqué des clichés et des clips montrant des « victimes » de l’attaque, on peut par exemple voir que la photo virale montrant « une ultime entreinte » entre son père et son fils, frappé par le sarin et le chlore, a été mise en scène : les corps pouvant être vus, sur d’autres enregistrements, à d’autres étages.

Plus qu’une mise en scène, c’est surtout un coup de poker médiatique, pour provoquer une réaction des occidentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *