Après l’annonce officielle sud-coréenne indiquant que Kim Jong-Un veut rencontrer Donald Trump, après des mois de tension et de provocation entre le leader occidental et l’un des derniers chefs d’État communistes depuis la fin du bloc de l’est, le Premier ministre nippon Shinzo Abe « envisagerait » très clairement de rencontrer le chef-de-file nord-coréen dans l’espoir de peut-être enfin résoudre l’animosité nippo-coréenne depuis la colonisation de la péninsule par les japonais au début du XXe siècle.

Le réchauffement des relations entre la Corée des Kims et les États-Unis est spectaculaire, jamais un dirigeant nord-coréen et un dirigeant américain ne s’étaient rencontrés, du moins officiellement, depuis la création de la République Populaire et Démocratique de Corée dans la fin des années 40. Coup de maître du Japon et des États-Unis ou de la Corée du Nord ? À vous de voir. BNO

Publié dans : Asie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *